The 120th CBC in Québec

The 120th Christmas Bird Census (CBC) was successful in Québec again this year. Indeed, there were eight more species than in 2018-2019, but three fewer than in 2017-2018. A total of 134 species, two hybrids (American Black Duck X Mallard, Snow X Canada Goose) and three species of domestic origin (Domestic goose sp., Mallard [domestic type], Ring-necked Pheasant) were observed on census day or during the week of this one.  This total included 48 aquatic species (35 % of all species), 21 raptors (diurnal and nocturnal; 15 %) and 68 terrestrial birds (grouse, woodpeckers, perching birds; 50 %). Temperatures in November and partly in December, on average below normal, resulted in bodies of water largely covered with ice. The depth of snow on the ground during the censuses was generally low, except for a few places in the east of the province. Finally, on December 14, the date when 40% of the censuses were taken, several regions received heavy rain with moderate winds, unfavorable to observation.

Forty-one counts were conducted in Québec, and five did not take place. Counts were held from December 14th to January 4th. The most popular day was December 14th with 16 censuses, followed by December 21th with seven counts and December 15th with six. A total of 1204 people participated in the censuses, this number has stabilized this year, after a slight increase in recent years. The CBC of Québec City has scored the highest number of observers (125), followed by Lennoxville (80), Montreal (75) and Hudson (67).

The species of birds observed in Québec census totaled an impressive total of 260,116 individuals. Saint-Jean-sur-Richelieu ranked first with 123,379  birds, mainly due to the presence of the Snow Goose (67,273) and the American Crow (43,658), followed by Montreal with 11,877 birds and Longueuil with 11,610 (including 3127 Great Black-backed Gull). Otterburn Park (9717 individuals), Québec (8634), Lennoxville (8441), and Mirabel (8369) are the other censuses to exceed the 8000 bird mark. The CBC of Montreal had the largest number of species (74), followed by Québec, (71), Longueuil (59), and Percé (53).

Five species were reported in all census: Downy Woodpecker, Blue Jay, American Crow, Common Raven, and Black-capped Chickadee. Hairy Woodpecker and European Starling were noted in 40 censuses, while Rock Pigeon, Mourning Dove, Red-breasted Nuthatch and American Goldfinch in 39 CBC. The species with the total number of individuals recorded exceeding 10,000 birds are: Snow Goose with 68,339, American Crow with 55,644 (the majority in Saint-Jean-sur-Richelieu and Granby with 3599), Canada Goose (31,471) European Starling (12,989), Black-capped Chickadee (12,938), Rock Pigeon (12,133). A trend seems to be emerging for the American Crow; the number has been decreasing since the last six censuses (since 2014-2015): 107,298; 95,455; 84,820; 63,063 and 56,378. Note that the Golden-crowned Kinglet had a good year with 314 individuals seen in 26 CBC, while in 2018-2019, only 27 individuals in 14 CBC were reported. On the other hand, there are low numbers for the following northern species: Bohemian Waxwing (7, at Îles-de-la-Madeleine only), Pine Grosbeak (140), Evening Grosbeak (342), and Common Redpoll (94).

For species at risk or vulnerable or likely to be designated as such, there is one Harlequin Duck (Îles-de-la-Madeleine) and 309 Barrow's Goldeneyes (distributed in 7 CBC). Bald Eagle totaled 138 individuals in 30 CBC, Golden Eagle (one individual) was seen in Georgeville, while the Peregrine Falcon (8) was reported on five CBCs.

In terms of rare species (in general or for the season), the following species were observed on the count day in one count in Québec this year : Gadwall (St-Timothée), Red-shouldered Hawk (Cowansville), American Coot (Lennoxville), Wilson’s Snipe (Beauce-Sud), Greater Yellowlegs (Percé), Ruby-crowned Kinglet (Québec), Gray Catbird (Longueuil), Pine Warbler (Montréal), Yellow-rumped Warbler (Îles-de-la-Madeleine et Percé), Fox Sparrow (Percé), Lark Sparrow (Montréal), Savannah Sparrow (Baie-Missisquoi), Eastern Towhee (Baie-Comeau), Scarlet Tanager (Montréal), and Western/Eastern Meadowlark (Georgeville).

Finally, there are species that are rarely reported during the censuses and these species are : Greater White-fronted Goose (Laval-Ahuntsic, Longueuil, Québec), Northern Shoveler (Drummondville), Spruce Grouse (Parc Aiguebelle and Tadoussac), Red-throated Loon (Percé), Purple Sandpiper (Tadoussac), Long-eared Owl (Longueuil), Northern Saw-whet Owl (Mirabel), Belted Kingfisher (Îles-de-la-Madeleine), Black-backed Woodpecker (Longueuil et Parc Aiguebelle), and Northern Mockingbird (Percé).

 

120e Recensement des oiseaux de Noël (2019-2020) – Compte-rendu régional – Québec

Le 120e Recensement des oiseaux de Noël (RON) a été fructueux au Québec encore une fois cette année. En effet, il y 8 espèces de plus qu’en 2018-2019, mais trois de moins qu’en 2017-2018. Au total, 134 espèces, deux hybrides (Canard noir X Colvert, Oie des neiges X Bernache du Canada) et trois espèces d’origine domestique (Oie domestique, Canard malard d’origine domestique et Faisan de Colchide) ont été observées le jour du recensement ou durant la semaine de celui-ci. Ce total se divise par 48 espèces aquatiques (35 % de toutes les espèces), 21 rapaces (diurnes et nocturnes; 15 %) et 68 oiseaux terrestres (gélinottes, pics, passereaux;  50 %). Les températures de novembre et en partie en décembre, en moyenne sous la normale, ont donné des plans d’eau en grande partie recouverts de glace. L’épaisseur de neige au sol lors des recensements était généralement faible, sauf pour quelques endroits à l’est de la province. Enfin, le 14 décembre, date où 40 % des recensements se sont déroulés, plusieurs régions ont reçu de la pluie abondante avec des vents modérés, peu favorable à l’observation.

Quarante-et-un recensements ont eu lieu au Québec et cinq n’ont pas eu lieu. Les recensements se sont tenus du 14 décembre au 4 janvier. Le jour le plus populaire fut le 14 décembre avec 16 recensements, suivi du 21 décembre avec 7 et du 15 décembre avec 6. Un total de 1 204 personnes a participé aux recensements, ce nombre s’étant stabilisé cette année, après une augmentation légère dans les dernières années. Le RON de Québec a totalisé le plus grand nombre d’observateurs (125), suivi par Lennoxville (80), Montréal (75) et Hudson (67).

Les espèces d’oiseaux observés dans les recensements québécois ont totalisé un impressionnant total de 260 116 individus. Saint-Jean-sur-Richelieu s’est classé premier avec 123 379 oiseaux, essentiellement grâce à la présence de l’Oie des neiges (67 273) et de la Corneille d’Amérique (43 658), suivi de Montréal avec 11 877 oiseaux et Longueuil avec 11 610 (dont 3 127 Goélands marins). Otterburn Park (9 717 individus), Québec (8 634), Lennoxville (8 441) et Mirabel (8 369) sont les autres recensements à dépasser le cap des 8 000 oiseaux. Le RON de Montréal a eu le plus grand nombre d’espèces (74), suivi de Québec (71), Longueuil (59) et Percé (53).

Cinq espèces ont été rapportées dans tous les territoires de recensement : le Pic mineur, la Corneille d’Amérique, le Grand Corbeau, le Geai-bleu et la Mésange à tête noire. Le Pic chevelu et l’Étourneau sansonnet ont été notés dans 40 recensements, tandis que Pigeon biset, la Tourterelle triste, la Sitelle à poitrine rousse et le Chardonneret jaune dans 39 RON. Le nombre total d’individus recensés dépassant les 10 000 sont : l’Oie des neiges avec 68 339, la Corneille d’Amérique avec 55 644 (dont la majorité à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Granby avec 3 599), la Bernache du Canada (31 471) l’Étourneau sansonnet (12 989), la Mésange à tête noire (12 938), le Pigeon biset (12 133). Une tendance semble se dessiner pour la Corneille d’Amérique; le nombre est en baisse depuis les six derniers recensements (depuis 2014-2015) : 107 298, 95 455, 84 820, 63 063, et 56 378. Mentionnons que le Roitelet à couronne dorée a connu une bonne année avec 314 individus vus dans 26 RON, alors qu’en 2018-2019, seulement 27 individus dans 14 RON furent rapportés. Par contre, il y a de faibles nombres pour les espèces nordiques suivantes : Jaseur boréal (7, aux Îles-de-la-Madeleine seulement), Durbec des sapins (140), Gros-bec errant (342) et Sizerin flammé (94).

Chez les espèces menacées ou vulnérables ou susceptibles d’être désignées comme tel, notons un Arlequin plongeur (Îles-de-la-Madeleine) et 309 Garrots d’Islande (répartis dans 7 RON). Le Pygargue à tête blanche a totalisé 138 individus répartis dans 30 RON, l’Aigle royal (un individu) a été vu à Georgeville, tandis que le Faucon pèlerin (8) a été rapporté dans 5 RON.

Au chapitre des espèces rares (en général ou pour la saison), notons les espèces suivantes observées le jour du recensement, dans un recensement québécois cette année : Canard Chipeau (St-Timothée), Buse à épaulettes (Cowansville), Foulque d’Amérique (Lennoxville), Bécasine de Wilson (Beauce-Sud), Grand Chevalier (Percé), Roitelet à couronne rubis (Québec), Moqueur chat (Longueuil), Paruline des pins (Montréal), Paruline à croupion jaune (Îles-de-la-Madeleine et Percé), Bruant fauve (Percé), Bruant à joues marron (Montréal), Bruant des prés (Baie-Missisquoi), Tohi à flancs roux (Baie-Comeau), Piranga écarlate (Montréal) et Sturnelle des prés ou de l’Ouest (Georgeville).

Enfin, mentionnons des espèces peu souvent rapportées lors des recensements (jour du recensement) : Oie rieuse (Laval-Ahuntsic, Longueuil, Québec), Canard souchet (Drummondville), Tétras du Canada (Parc Aiguebelle et Tadoussac), Plongeon catmarin (Percé), Bécasseau violet (Tadoussac), Hibou moyen-duc (Longueuil), petite Nyctale (Mirabel), Martin-pêcheur d’Amérique (Îles-de-la-Madeleine), Pic à dos noir (Longueuil et Parc Aiguebelle) et Moqueur polyglotte (Percé).

Stay abreast of Audubon

Our email newsletter shares the latest programs and initiatives.