The 121st Christmas Bird Count in Quebec Canada

The 121st Christmas Bird Count (CBC) was very successful in Quebec this year. Indeed, there are nine more species than the average of the last six censuses. A total of 145 species plus four species of domestic origin (Domestic Goose, Mallard (domestic type), Ring-necked Pheasant, and Chukar) were observed on census day. This total is divided by 54 aquatic species (37% of all species), 21 raptors (diurnal and nocturnal; 15%), and 70 terrestrial birds (grouse, woodpeckers, passerines; 48%). The temperatures for November and December were above the monthly average, ranking December the 12th mildest month in a hundred years in Quebec. This may have favored the maintenance of certain migratory species. However, the cold nights of December 15th to 19th in several areas caused ice cover of several bodies of water; otherwise, the counts could have been higher. Finally, the temperature was favorable for several counts, unlike last year, when it rained in southern Quebec on December 14, 2019, an important census day.

Thirty-seven counts were conducted in Quebec, which is below the average of 42 for recent years. Some censuses were canceled due to the pandemic. The censuses were held from December 14th to January 4th. The most popular day was December 19th with 17 counts, followed by December 20th with 5. A total of 1162 people participated in the censuses, a slight decrease from previous years, explained by the decline in the number of counts. The CBC of Quebec had the highest number of observers (165), followed by Lennoxville (84), Montreal (70), and Hudson (68).

Bird species observed in Quebec counts totaled an impressive 380,687 individuals (approximately 177,000 more than last year). Saint-Jean-sur-Richelieu again ranked first with 91,157 birds, mainly due to the presence of the Snow Goose (9159) and the American Crow (72,000), followed by Otterburn Park (83,466) with 54,046 Snow Goose and Baie-Missisquoi with 29,272 birds. Montreal (15,665), Quebec (15,217), Granby (14,116), St-Timothee (12,996), Longueuil (12,152), and Lennoxville (11,718) are the other counts to exceed the 10,000 birds mark. The CBC of Quebec had the highest number of species (84), followed by Otterburn Park (79), Montreal (78), Longueuil (69), and Hudson (63).

Six species were reported in all census areas: Rock Pigeon, Downy Woodpecker, American Crow, Common Raven, Blue Jay, and Black-capped Chickadee. Hairy Woodpecker, Red-breasted Nuthatch, and Pine Grosbeak were noted in 36 CBC. The species tallied on the 37 provincial counts which exceeded 10,000 individuals are:  American Crow with 90,981 (the majority of which in Saint-Jean-sur-Richelieu and Granby with 9,000), Snow Goose with 82,190, Canada Goose (38,585), Black-capped Chickadee (17,329), European Starling (16,969), Common Redpoll (15,977), Rock Pigeon (15,725), and Mallard (13 498). It is interesting to mention the difference in abundance between 2019-2020 and 2020-2021 for the Bohemian Waxwing (7 versus 4413), Pine Grosbeak (140 versus 1758), Evening Grosbeak (342 versus 3002) and Common Redpoll (94 versus 15,977). Note that the Northern Shrike had a good year with 62 individuals seen in 25 CBC.

Among the threatened or vulnerable species or likely to be designated as such, we note a Horned Grebe (Percé), 17 Harlequin Ducks (Forillon, Montreal, Parc Aiguebelle, Percé), and 1837 Barrow's Goldeneyes (distributed in 8 CBC). The Bald Eagle totaled 127 individuals distributed in 30 CBC, while the Peregrine Falcon (13) was reported in six CBCs, and the Short-eared Owl (10) in Longueuil and Otterburn Park. Golden Eagle and Rusty Blackbird were not reported this year.

In terms of rare species (in general or for the season), note the following species observed on census day, in one count : Pink-footed Goose (Otterburn Park), Tundra Swan (Îles-de-la-Madeleine), Redhead (St-Timothee), Black Vulture (Lascelles), Thick-billed Murre (Forillon), Black-headed Gull (Îles-de-la-Madeleine), Yellow-bellied Sapsucker (Otterburn Park), Marsh Wren (Montreal), Gray Catbird (Quebec), Brown Trasher (Georgeville), Black-throated Blue Warbler (Beauce), and Bullock’s Oriole (Otterburn Park).

Finally, here are some species not often reported during counts (census day): Greater White-fronted Goose (Otterburn Park), King Eider (Tadoussac), Purple Sandpiper (Îles-de-la-Madeleine), Dovekie (Forillon and Îles-de-la-Madeleine), Razorbill (Percé), Northern Hawk Owl (Duhamel), American Three-toed Woodpecker (Chicoutimi-Jonquière), Townsend’s Solitaire (Lennoxville), Northern Mockingbird (Longueuil), Yellow-rumped Warbler (Îles-de-la-Madeleine), Savannah Sparrow (Cowansville), and Fox Sparrow (Montreal).

 

121e Recensement des oiseaux de Noël (2020-2021) – Compte-rendu régional – Québec

Le 121e Recensement des oiseaux de Noël (RON) a été très fructueux au Québec cette année. En effet, il y a 9 espèces de plus que la moyenne des 6 derniers recensements. Au total, 145 espèces plus quatre espèces d’origine domestique (Oie domestique, Canard malard d’origine domestique, Faisan de Colchide et Perdrix Choukar) ont été observées le jour du recensement. Ce total se divise par 54 espèces aquatiques (37 % de toutes les espèces), 21 de rapaces (diurnes et nocturnes; 15 %) et 70 d’oiseaux terrestres (gélinottes, pics, passereaux;  48 %). Les températures de novembre et de décembre ont été au-dessus de la moyenne mensuelle, classant décembre du 12e mois le plus doux en cent ans au Québec. Ceci a pu favoriser le maintien de certaines espèces migratrices. Toutefois, les nuits froides du 15 au 19 décembre dans plusieurs régions ont causé une couverture de glace de plusieurs plans d’eau; sans cela, les décomptes auraient pu être plus élevés. Enfin, la température a été favorable pour plusieurs recensements, contrairement à l’an passé, où il pleuvait sur le sud du Québec le 14 décembre 2019, jour important de recensement.

Trente-sept recensements ont eu lieu au Québec, ce qui est en deçà de la moyenne 42 des dernières années. Quelques recensements ont été annulés en raison de la pandémie. Les recensements se sont tenus du 14 décembre au 4 janvier. Le jour le plus populaire fut le 19 décembre avec 17 recensements, suivi du 20 décembre avec 5. Un total de 1 162 personnes a participé aux recensements, une légère baisse comparativement aux années précédentes, expliquée par la baisse du nombre de recensement. Le RON de Québec a totalisé le plus grand nombre d’observateurs (165), suivi par Lennoxville (84), Montréal (70) et Hudson (68).

Les espèces d’oiseaux observés dans les recensements québécois ont totalisé un impressionnant total de 380 687 individus (environ 177 000 de plus que l’an passé). Saint-Jean-sur-Richelieu s’est encore classé premier avec 91 157 oiseaux, essentiellement grâce à la présence de l’Oie des neiges (9 159) et de la Corneille d’Amérique (72 000), suivi d’Otterburn Park (83 466) avec 54 046 Oies des neiges, et de Baie-Missisquoi avec 29 272 oiseaux. Montréal (15 665), Québec (15 217), Granby (14 116), St-Timothée (12 996), Longueuil (12 152) et Lennoxville (11 718) sont les autres recensements à dépasser le cap des 10 000 oiseaux. Le RON de Québec a eu le plus grand nombre d’espèces (84), suivi d’Otterburn Park (79), Montréal (78), Longueuil (69) et Hudson (63).

Six espèces ont été rapportées dans tous les territoires de recensement : le Pigeon biset, le Pic mineur, la Corneille d’Amérique, le Grand Corbeau, le Geai-bleu et la Mésange à tête noire. Le Pic chevelu, la Sitelle à poitrine rousse et le Durbec des sapins ont été notés dans 36 RON. Le nombre total d’individus recensés dans les 37 RON, qui dépasse les 10 000 sont : la Corneille d’Amérique avec 90 981 (dont la majorité à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Granby avec 9 000), l’Oie des neiges avec 82 190, la Bernache du Canada (38 585), la Mésange à tête noire (17 329), l’Étourneau sansonnet (16 969), le Sizerin flammé (15 977), le Pigeon biset (15 725) et le Canard colvert (13 498). Il est intéressant de mentionner la différence d’abondance entre 2019-2020 et 2020-2021 pour le Jaseur boréal (7 versus 4 413), le Durbec des sapins (140 versus 1758), le Gros-bec errant (342 versus 3 002) et le Sizerin flammée (94 versus 15 977). Mentionnons que la Pie-grièche boréale a connu une bonne année avec 62 individus vus dans 25 RON.

Chez les espèces menacées ou vulnérables ou susceptibles d’être désignées comme tel, notons un Grèbe esclavon (Percé), 17 Arlequin plongeur (Forillon, Montréal, Parc Aiguebelle, Percé) et 1 837 Garrots d’Islande (répartis dans 8 RON). Le Pygargue à tête blanche a totalisé 127 individus répartis dans 30 RON, tandis que le Faucon pèlerin (13) a été rapporté dans 6 RON, et le Hibou des marais (10) dans Longueuil et  Otterburn Park. L’Aigle royal et le Quiscale rouilleux n’ont pas été rapportés cette année.

Au chapitre des espèces rares (en général ou pour la saison), notons les espèces suivantes observées le jour du recensement, dans un recensement québécois cette année : Oie à bec court (Otterburn Park), Cygne siffleur (Îles-de-la-Madeleine), Fuligule à tête rouge (St-Timothée), Urubu noir (Lascelles), Guillemot de Brünnich (Forillon), Mouette rieuse (Îles-de-la-Madeleine), Pic maculé (Otterburn Park), Troglodyte des marais (Montréal), Moqueur chat (Québec), Moqueur roux (Georgeville), Paruline bleue (Beauce), Oriole de Bullock (Otterburn Park).

Enfin, mentionnons des espèces peu souvent rapportées lors des recensements (jour du recensement) : Oie rieuse (Otterburn Park), Eider à tête grise (Tadoussac), Bécasseau violet (Îles-de-la-Madeleine), Mergule nain (Forillon et Îles-de-la-Madeleine) Petit Pingouin (Percé), Épervière boréale (Duhamel), Pic tridactyle (Chicoutimi-Jonquière), Solitaire de Townsend (Lennoxville), Moqueur polyglotte (Longueuil), Paruline à croupion jaune (Îles-de-la-Madeleine),  Bruant des prés (Cowansville) et le Bruant Fauve (Montréal).

Stay abreast of Audubon

Our email newsletter shares the latest programs and initiatives.